Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rendez-vous quelque part ...

Lectures, Musique & P'tits bidouillages :)

Quand vous lirez ce livre... - Sally Nicholls

Quand vous lirez ce livre... - Sally Nicholls

Quatrième de couverture :

" Je m'appelle Sam. J'ai 11 ans. Je collectionne les histoires et les objets incroyables. J'ai une leucémie. Quand vous lirez ce livre, je ne serai peut-être plus là."

L'avis du Fozile :

Ce livre n'est rien d'autre que le journal intime (et carnet de bord) de Sam. Atteint d'une leucémie, il entreprend l'écriture d'un livre qui parle de lui, avec l'aide de son institutrice. Entre listes de choses (plus ou moins folles, plus ou moins réalistes) à faire, questions existentielles, amitié et médicaments, la vie de Sam est décrite avec ses yeux d'enfants. On y découvre des parents désemparés devant le temps qui file à une allure, une petite soeur jalouse mais prévenante, un copain en fauteuil roulant. Mais aussi des rires, des questions d'enfants auxquelles les adultes refusent de répondre, la mort à la fois imaginée mais aussi réelle, et des rêves d'enfants. Des rêves de grandeur, des envies incroyables, des voeux, des choses à réaliser avant de s'en aller. Et du courage,du courage, du courage.

J'ai été énormément touchée par ce livre. Je l'avais choisi parce que la couverture était très jolie, et qu'en même temps je trouvais le titre assez énigmatique. Dès lors que j'ai lu le résumé, j'ai eu un mouvement de recul. A coup sûr, ce petit Sam allait finir par mourir, et je n'avais pas vraiment envie de m'attacher à un personnage puis le voir "disparaître". Cependant, j'ai feuilletté le livre, et les quelques lignes parcourues en diagonale m'ont convaincue :) Au final, j'ai adoré ce roman. L'écriture est juste et délicate, la construction du récit est vraiment bien menée sous cette forme originale de journal, et les "encarts" tels que les questions ou les listes sont chouettes. La fin, inévitable, se termine tout en délicatesse, et bizarrement j'ai souri en refermant ce livre tant j'ai trouvé cette fin bien faite, toute remplie d'amour mais surtout d'amitié. Cependant, car il y a un mais, les listes et l'attitude du personnage principal m'ont démunie. Je me sentais vraiment loin d'être courageuse, face à ce petit être de papier malade avec ses envies de réaliser des rêves fous. Et sa volonté d'y arriver. Plus j'avancais dans ma lecture, et plus je me demandais pourquoi est-ce que je n'ose pas, moi aussi, réaliser mes envies les plus folles, faire ce que j'ai écris sur mes listes ?

Moralité de ce roman : lisez-le, riez, sautez, chantez, dansez, écrivez, apprenez, et vivez, vivez, vivez & surtout, profitez-en avant que le Lapin Blanc ne vienne vous voir, sa montre à gousset à la patte & son tic-tac répétitif, pour vous montrer que le temps passe toujours trop vite... Et qu'il ne se rattrappe plus.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article