Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rendez-vous quelque part ...

Lectures, Musique & P'tits bidouillages :)

06h41 - Jean-Philippe Blondel

06h41 - Jean-Philippe Blondel

Quatrième de couverture :

" Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, 47 ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef-d’entreprise. La place à côté d’elle est libre. S’y installe, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. A leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend. "

L'avis du Fozile :

Presque trois mois après sa parution, ce livre est devenu mien. Aussitôt acheté, aussitôt lu ! L'histoire semblait chouette, et elle a tenu sa promesse tout au long de ces 240 pages. On s'attache aux personnages, on voyage avec eux dans ce train Troyes-Paris, on revit leurs souvenirs, on partage leurs peines et déceptions, on ressent leurs inquiétudes, on s'attarde sur leurs émotions et on espère, on espère, on espère.

Du Blondel comme je l'aime ! Une histoire qui peut paraître banale dans sa trame, mais qui se lit et vit de l'intérieur, du côté psychologique, du point de vue du ressenti interne. Et c'est ça, qui fait que c'est magnifique. Et puis, la façon d'écrire de Jean-Philippe Blondel me touche toujours autant, dans la mesure où j'ai l'impression de lire certaines de mes pensées, d'assister à la description en direct de mon cerveau.

Toujours est-il qu'après avoir lu Accès direct à la plage, dans le roman 06h41 j'ai retrouvé le Jean-Philippe Blondel qui m'avait touchée dans Blog, cette façon de décrire les sentiments humains et puis surtout, cette incroyable réalité. Comment peut-on autant être juste dans une description des émotions ? Parce qu'en soit, un trajet de train c'est vraiment propice aux réflexions, et les cogitations s'accentuent en cas de dilemme comme celui que traversent les deux protagonistes de ce roman. Et le truc qui m'épate le plus, c'est à quel point l'on peut se reconnaître dans l'écriture de Jean-Philippe Blondel, à quel point il décrypte et retranscrit avec justesse et netteté les sentiments aussi difficiles, mélangés, complexes qu'ils soient.

Un livre, à lire pour découvrir cet auteur qu'est Jean-Philippe Blondel, à lire pour faire un voyage en train entre Troyes et Paris, à lire pour tenter de comprendre les tourments amoureux & tout ce qu'il peut se passer dans l'esprit de quelqu'un en l'espace de quelques heures, à lire pour avoir envie d'espérer !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article